EnfantsNutrition

Pour nos enfants entre 6 et 59 mois, stop aux mauvaises pratiques et convictions erronées !!!!

Enfant

La malnutrition constitue l’un des plus importants problèmes de santé et de bien être des jeunes enfants. Selon l’OMS elle intervient pour 45% dans la charge de morbidité enregistrée chez les enfants de moins de 5 ans. A l’échelle mondiale, en 2017, on estime que 155 millions et 52 millions d’enfants de moins de 5 ans souffrent respectivement de retard de croissance et d’émaciation. La malnutrition au Bénin tue depuis des années de façon silencieuse. A elle seule, elle diminue la croissance physique de l’enfant, elle diminue aussi le rendement cognitif de l’enfant et ce, pendant son enfance et à l’âge adulte où la productivité de l’individu est complètement diminuée.On estime à 18%, 34% et 4,5%, les prévalences respectives de l’insuffisance pondérale, du retard de croissance et de l’émaciation² au sein des enfants béninois : ce qui est plus qu’alarmant !!! Quelle type de relève alors pour notre pays ?

Mais, qu’est ce qui cause la malnutrition chez les enfants ?

D’après le modèle de l’analyse causale de la malnutrition, réalisé par l’UNICEF, nous retenons qu’au niveau de l’enfant ou de la mère, il s’agit d’une mauvaise alimentation et des infections répétitives.

Le manque d’informations des mères, associée à certaines conceptions sans fondements scientifiques établies et véhiculées de générations en générations par les anciens constituent des facteurs déterminants dans les pratiques alimentaires des mères et donc dans la survenue de ce fléau chez nos bouts de chou. Il est donc nécessaire et urgent de faire une lumière sur cela. Commençons par répondre dans le présent article à certaines questions.

Le colostrum doit être jeté ? NON.

Il s’agit du premier lait de couleur jaune que les agents de santé conseillent de donner à l’enfant dès la première heure qui suit la naissance. Il est spécialement connu pour sa composition élevée en facteur de protections et ne doit donc pas être jeté.

Doit- on donner autre chose (tisane, nourriture, etc…) à un enfant de moins de 6 mois ? NON.

Le lait maternel pendant les six premiers mois de vie s’auto suffit car il nourrit, protège, et hydrate convenablement l’enfant.

En effet, le lait maternel contient l’eau et les nutriments nécessaires pour subvenir aux besoins du nourrisson durant ses six premiers mois. Les protéines apportées par le lait assurent non seulement sa croissance mais ils contribuent au renforcement du système immunitaire de l’enfant. C’est l’aliment par excellence de l’enfant de moins de six mois.Il renforce les liens entre la mère et son enfant, ne nécessite pas de préparations quel conque, améliore le quotient intellectuel de l’enfant, et est associé à un revenu financier ou productivité plus élevé dans la vie adulte. Il améliore aussi le développement de l’enfant et réduit les coûts de la santé. L’OMS estime que plus de 820 000 vies d’enfants de moins de 5 ans pourraient être sauvées chaque année si tous les enfants de 0-23 mois étaient nourris au sein de manière optimale.

Doit-on faire du forcing extrême pour que l’enfant mange ? JAMAIS

Très souvent nos mères depuis toujours prennent l’habitude de faire boire la bouillie à l’enfant en utilisant la manière forte. Ce procédé consiste à mettre l’enfant de profil sur les genoux de sa mère. La mère place bloque la tête de l’enfant avec une main et place l’autre au niveau des lèvres de l’enfant. Elle verse un peu de la bouillie dans cette main. Au même moment, elle lui ferme le nez obligeant l’enfant à respirer par la bouche. La même bouche par laquelle doit passer la bouillie. Cette bouillie finie par passer dans les voies aériennes, causant ainsi le décès de l’enfant. Ce genre de situation peut être évité par une qualité fondamentale dont toute mère devrait faire preuve : la patience.

L’état de santé de l’enfant dépend également de l’alimentation de la mère. En effet pour que lait maternel ait une composition idéale il faut que la mère elle aussi ait une alimentation équilibrée (voir notre précédent numéro pour ce qui concerne l’alimentation équilibrée).

Références :

  • PSDAN 2009
  • MICS 2014

Daniel DOSSOU,

Nutritionniste - Diététicien

 

Tags : enfants
By Redaction

The author By Redaction

Leave a Response