Nutrition

Période des fêtes…attention aux excès !

La période des fêtes de fin d’année est propice à la consommation excessive de nourriture, de mélanges de plusieurs types d’aliments, avec de possibles conséquences sur la santé. Une consommation excessive d’alcool est aussi constatée, constituant une préoccupation majeure de santé publique du fait de ses méfaits sur la santé. Quelles sont les mauvaises habitudes alimentaires et leurs conséquences pendant la période des fêtes ?  Conseils et recommandations pour une alimentation saine.

Quelles sont les mauvaises habitudes alimentaires constatées pendant la période des fêtes ?

Il est vrai que durant les périodes de fête, les mets les plus raffinés s’invitent à notre table. Entre les viandes grasses, le riz gras, les fritures de toute nature, les gâteaux à la crème, etc., difficile de résister bien longtemps. Mais, après, ce comportement se paie, parfois bien cher. Toutefois, cela n’est pas une fatalité. Il suffit de respecter certaines règles en la matière.

En plus de cela, plusieurs aliments sont mélangés et consommés, occasionnant divers troubles essentiellement digestifs. Les gens mélangent des produits sucrés et des graisses, des alcools différents.

L’alimentation devrait être équilibrée et renfermer les 3 groupes d’aliments :

  • protecteurs (fruits et légumes),
  • énergétiques (céréales, tubercules, huiles et graisses)
  • constructeurs (viande, poisson, œuf, lait).

Or, en période de fête, l’alimentation est essentiellement faite d’aliments énergétiques, c’est-à-dire les sucres et les graisses ou huiles

Conséquences des mauvaises habitudes alimentaires pendant les fêtes…

Les mauvaises pratiques d’alimentation pendant la période des fêtes peuvent aboutir à trois types de troubles : les intolérances alimentaires, les allergies alimentaires, les intoxications alimentaires.

  1. Les intolérances alimentaires se traduisent par un certain nombre de symptômes à la consommation des aliments incriminés. Ces symptômes sont variables : il peut s’agir de sensation d’inconfort abdominal survenant dans la partie haute de l’abdomen avec parfois des rots et même des remontées acides, brûlures d’estomac, de ballonnement abdominal avec émissions fréquentes de gaz ; de diarrhée ; de maux de tête.
  2. Les allergies alimentaires : l’individu fabrique des anticorps contre certains aliments tout comme il le ferait en présence d’un microbe. L’allergie va se traduire par un certain nombre de symptômes: douleurs au ventre, nausées, vomissements, diarrhée. On peut voir associées de plaques rougeâtre sur la peau (lésions, d’urticaires), gonflement des lèvres. Il faut rapidement conduire le concerné aux urgences médicales pour une prise en charge rapide et adaptée.
  3. L’intoxication alimentaire : du fait de la préparation de mets variés en quantité importantes et souvent par plusieurs personnes et si les règles d’hygiène ne sont pas respectées, on peut assister à des cas de Toxi infections alimentaires collectives (TIAC). Les aliments eux-mêmes peuvent être incriminés (rupture de la chaîne de froid : cas du poisson qui va connaître une putréfaction et le développement de microbes), les aliments peuvent être souillés avant leur préparation, ou de cuisson insuffisante.

Conseils pour une alimentation saine

  • Il faut manger équilibré : lorsque vous établissez votre menu, plusieurs aliments trop gras sont à consommer avec modération, voire à bannir : les viandes grasses, les charcuteries, les aliments préparés avec beaucoup de mayonnaise ou de beurre, etc. Vous pouvez les remplacer par des aliments tout aussi savoureux et festifs: la salade avec une vinaigrette au citron, le poisson à la braise, la volaille, etc.
  • Il faut mastiquer correctement vos aliments. Il faut aussi avaler de petites portions de nourritures. Et enfin, faites une pause entre chaque plat.
  • Il ne faut pas mélanger les alcools. Entre un verre de champagne à l’apéritif, un verre de vin blanc en mangeant le poisson, un verre de vin rouge en mangeant la viande rouge. Divers troubles peuvent survenir, mais surtout, le réveil peut être difficile. Donc, évitez de mélanger différents alcools.
  • Concernant les mesures d’hygiène : au moment de consommer les mets et avant de préparer le repas, il faut se laver les mains avec du savon, au risque de contaminer les aliments lorsque la main est souillée par divers parasites et bactéries.
  • Il faut bien recouvrir les aliments pour éviter leur contamination par certains vecteurs comme les mouches qui peuvent se déposer sur les selles et ensuite sur les aliments. Les ustensiles de cuisine et les plats doivent être lavés à l’eau et au savon. Il faut aussi boire une eau saine et le cas échéant, faire bouillir l’eau ou la désinfecter en y mettant quelques gouttes d’eau de javel si on se trouve en milieu rural sans source d’eau potable.
Benedicta Vera Cruz
Tags : excesfêtesslider
administrateur

The author administrateur

Leave a Response