Bien être

« NE LIMITE PAS TES DÉFIS, DÉFIE TES LIMITES …!!! »

Chacun a ses propres limites et à chacun d’identifier ses propres défis, dans l’unique but d’atteindre son ou ses objectifs. L’année a bien été entamée et votre retour à la « DIG DEEPER LINE » est effectif. Alors il est temps de passer à un niveau supérieur dans vos entrainements.

Ce niveau exclu malheureusement les personnes ayant des soucis articulaires aux genoux et au dos. Être capable non seulement d’élever son corps au-dessus du sol, mais surtout de pouvoir le réceptionner sans abimer ses articulations : Le SAUT.

Le SAUT : dans son application la plus basic est aussi un mouvement de base. Il est  donc à maîtriser également. C’est un mouvement de pliométrie que font les athlètes pour améliorer la force explosive de la partie inférieure du corps.

Vous sautez grâce à la force de vos jambes et de vos bras.

  • Léger écart des jambes,
  • le torse penché en avant,
  • le dos droit,
  • descendez comme si vous voulez vous accroupir,
  • les genoux au-dessus des chevilles,
  • Ceinture abdominale contractée.

Utilisez la force de la partie inférieure de votre corps pour sauter.

  • assurez-vous de plier un peu les genoux,
  • aidez-vous de vos bras pour vous propulser.
  • les bras en bas quand vous touchez le sol,
  • quand vous sautez ramenez-les vers le haut.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

L’utilisation des bras vous donnera de l’élan et vous aidera à prendre de la hauteur. Au fur et à mesure que votre forme physique s’améliorera, vous pourrez sauter plus haut. Et plus vous vous accroupissez et plus haut vous sauterez.

 

Souvenez-vous que toute la puissance et la hauteur viennent de vos jambes, donc creusez dans l’effort et vous obtiendrez des résultats hallucinants.

Suivez-moi sur quelques aides et détails pratiques.

Les conseils d’HTORD à ses «Insanes People» :

  • filmez-vous de profil et de face pendant l’exécution de cet exercice. Vous pourrez ainsi repérer avec précision chacun de vos défauts techniques.  La solution pour vous de corriger votre position mais surtout votre réception au sol après votre saut.
  • pour ne pas perdre l’équilibre lors de la phase d’extension du saut (le décollage), ne lancez pas les bras jusqu’à la verticale (90° du sol), mais arrêtez-les sur la diagonale (entre 45° et 75° du sol) ; cela vous évite de basculer vers l’arrière du à l’impulsion de votre élan.
  • pour la phase de flexion du saut (la descente), atterrissez sur la pointe des pieds puis descendre sur les talons tout en gardant le visage vers l’avant (baisser la tête vous expose au vertige donc à un déséquilibre avant).
  • Laissez plus votre bassin (fessier) vers l’arrière et votre buste vers l’avant afin d’avoir un équilibre entre les deux.
  • Malgré l’inclinaison du buste vers l’avant, gardez bien votre dos droit, ceinture abdominale contractée.

Lorsque cette base technique sera acquise, vous pourrez vous lancer dans des sauts plus haut et vous diriger vers les variantes du saut tel que les fameux Power Jump, Suicide Jump  etc…

Avant de vous laisser, même si vous n’avez aucun souci aux genoux et autres, le plus important n’est pas le décollage c’est-à-dire le saut en lui-même, mais l’atterrissage c’est-à-dire la manière d’amortir votre chute. Faites donc très attention sur vos sauts en suivant mes conseils techniques.

ATTENTION !  les personnes souffrant  de douleurs articulaires aux genoux, au dos, aux tibias et aux hanches doivent consulter un médecin pour éviter toute aggravation de leur état de santé.

Prenez conscience de votre corps et soyez attentif à ce que vous faites.

 

« LES EXCUSES NE BRÛLENT PAS LES CALORIES, LES EXERCISES SI…!!! »

HTORD
Tags : bien etredéfisformelimitesautsport
By Redaction

The author By Redaction

Leave a Response