Psycho & SexeSexologie

Hygiène corporelle, sexe et amour

L’hygiène corporelle peut être définie comme l’ensemble des comportements que doivent adopter les êtres humains pour maintenir le corps et les vêtements  propres. Il s’agit d’une attitude indispensable pour maintenir de bons contacts sociaux. L’amour et les relations sexuelles étant par excellence les contacts sociaux les plus rapprochant, nous pouvons amplement envisager les conséquences d’une mauvaise hygiène sur les couples.

Amour et sexualité : fruit de sensualité et de sensorialité

Etre amoureux, et faire l’amour implique indubitablement l’excitation. Il est par contre difficile de parler d’excitation sans aborder la notion de stimuli qui est intimement liée aux organes sensoriels. Ainsi, les stimuli érotiques dans leurs diverses formes seront perçus par les organes sensoriels et codés en information à connotation sexuelle. L’exemple le plus connu est la vision d’un corps nu, mais il n’est pas le seul. En effet, le touché d’une peau soigneuse, l’odorat et l’odeur d’un être désiré jouent un rôle important dans l’excitation et la sexualité.

Impact corporel d’une mauvaise hygiène

Il ne fait aucun doute que la mauvaise hygiène d’une femme à un impact très négatif sur son corps et ses rapport sociaux, sexuels voir amoureux. Mais l’on oublie trop souvent que l’impact est le même chez les hommes aussi. En effet, que nous soyons homme ou femme ne change pas grand-chose. Une mauvaise hygiène corporelle à des conséquences très remarquables et assez désagréables comme les mauvaise odeurs corporelles qui indisposent à coup sûr l’entourage. Pire encore, les mauvaises haleines sont très difficiles à supporter. A cela s’ajoute bien souvent l’odeur de la transpiration accumulée et macérée dans les vêtements. Cet ensemble forme un cocktail des plus repoussants en société. Il est donc aisé d’imaginer son impact sur une relation sexuelle ou amoureuse.

La mauvaise hygiène : un véritable <<tue l’amour>>

A travers son caractère sensoriel, il est très aisé de comprendre que les mauvaises odeurs ne sont pas favorable à l’épanouissement d’une excitation sexuelle et donc d’une relation amoureuse. En effet, il est très désagréable pour un homme de faire l’amour avec une femme dont l’odeur le répugne. Il peut s’agir d’une odeur buccale, cutanée, ou même d’origine génitale. Dans ce dernier cas, en plus de la gêne ressenti,  on imagine aisément la présence d’une infection ou même d’une infection sexuellement transmissible (ce qui n’est pas forcément vrai). Dans ces conditions, il est difficile d’avoir des relations sexuelles et maintenir la relation amoureuse au beau fixe.

A l’opposé, les femmes font souvent plus d’effort pour supporter le manque d’hygiène des hommes. Mais elles ont aussi leurs limites, notamment en ce qui concerne les odeurs. En effet, les femmes supportent très mal les odeurs fétides qui s’échappent des aisselles ou des parties intimes des hommes. Cela a le pouvoir  presque magique de leur couper les envies. Pire encore, les mauvaises haleines ont des effets redoutables. La sexualité féminine est très sensuelle et accorde une importance capitale aux caresses et aux baisers. Nous pouvons aisément imaginer l’impact dévastateur d’une haleine fétide ou éthylique (alcool) sur la sexualité et la conjugalité du couple.

Par ailleurs, il est fréquent pour homme et femme d’apprécier que l’autres leur fasse de petites gâteries comme les différentes pratiques de sexe oral. Ces pratiques ajoutent du piment à la sexualité de couple et contribuent largement à l’épanouissement conjugal.  Ces gâteries sont bien souvent compromises par le manque d’hygiène.

Conseils et recommandations

Dans le but d’avoir des relations sexuelles et amoureuses agréables, il est fortement conseillé d’avoir une hygiène rigoureuse. La douche corporelle et des parties intimes deux fois par jours, le brossage des dents après chaque repas, le séchage correct des parties intimes après chaque douche, le port des vêtements amples et propres et des sous-vêtements en coton et propres sont quelques recommandations d’hygiène pour les deux sexes. Aux femmes particulièrement nous recommandons d’éviter les produits d’hygiène intime sans prescription médicale. En effet le vagin a ses mécanismes de nettoyage  naturels, et il n’est donc pas nécessaire de faire une toilette vaginale profonde avec des produits qui perturbe l’équilibre vaginal. Une simple toilette de la vulve (la partie extérieure du sexe féminin) à l’eau propre est suffisante.

Dr Didito QUENUM

Sexologue
HEALTH MAG

The author HEALTH MAG

Leave a Response