NutritionSanté

Le gain de poids au cours de la grossesse : impact sur la mère et l’enfant

grossesse et prise de poids

Prendre du poids pendant la grossesse ? Eh oui, mesdames désolée mais cela est tout à fait normal et nécessaire. Le gain de poids durant la grossesse constitue le meilleur indice d’un apport énergétique suffisant. C’est donc une indication qui témoigne de votre santé et de celle de votre enfant.

Dès lors, une prise de poids trop importante ou au contraire jugée trop insuffisante peut avoir des conséquences fâcheuses autant sur votre santé que sur la sienne, affectant ainsi le cycle de vie entre générations.

Gain de poids insuffisant contre gain de poids élevé

Au cours de la grossesse, on distingue plusieurs raisons qui expliquent ce facteur. Il y a donc les femmes qui avaient déjà un faible poids (IMC inférieur à la normal), ou celles qui ne prennent pas suffisamment de poids soit par soucis d’esthétique soit par faute de moyens financier sou pour toute autre raison. Ces cas présentent souvent des complications durant la grossesse et l’accouchement.

Parmi les complications attribuables, on dénote : une hyperémèse gravidique (ce sont de violents vomissements et nausées), une dénutrition et une mortalité maternelle plus élevée,une fatigue et une baisse de rendement lors du travail, la prématurité et ou un risque de donner naissance à des bébés de faible poids(pesant moins de 2,5kg), une diminution de la résistance aux infections.

Savez-vous que l’insuffisance pondérale à la naissance est associée à la morbidité et à la mortalité néonatales ? A ça s’ajoute des problèmes de développement fœtale avec des facultés affaiblies et d’autres problèmes de santé(risque accru de maladies chroniques à l’âge adulte).

Par contre,celles qui sont en surpoids avant d’être enceinte ou celles qui plutôt prennent « trop » de poids pendant leur grossesse, sont toutes aussi exposées à la majoration des risques de complications.

 

Le gain de poids excessif durant la grossesse peut entraîner la naissance d’un bébé de poids élevé, soit plus de 4 kg. Les conséquences possibles de cette prise de poids élevée autant chez la mère que chez l’enfant sont multiples. On note à cet effet :la prise pondérale excessive du fœtus,un travail et un accouchement prolongés avec plus d’anomalies durant le travail, des problèmes de santé chez le nouveau-né et un risque accru de mortalité périnatale.

D’autres problèmes peuvent survenir comme le risque élevé d’interventions chirurgicales (césarienne), le développement d’un diabète gestationnel et de diabète de type 1 (chez l’enfant), le risque d’obésité chez l’enfant et les maladies qui y sont liées, le risque d’HTA gravidique, etc.

Au vu de toutes ces informations, il est donc plus que nécessaire de viser un gain de poids optimal. Celui-ci devra être en fonction de votre poids et de votre IMC avant-grossesse mais également en fonction du nombre de fœtus porté. Ainsi donc, adieu le mythe selon lequel « la femme enceinte devrait manger pour deux ». En réalité, le bébé n’a pas de volonté, ce ne sont que vos hormones. Vous ne devez pas manger deux fois plus mais mieux manger.

Une alimentation appropriée et personnalisée avec l’aide de votre médecin et de votre nutritionniste vous permettra non seulement, de couvrir vos besoins nutritionnels, mais aussi ceux de votre bébé. Cela favorisera non seulement la croissance harmonieuse du bébé mais vous permettra également de revenir progressivement à votre poids antérieur si le poids pris durant la grossesse est adéquat.

Une activité physique quotidienne représentant l’équivalent d’au moins 30 minutes de marche, et une nouvelle alimentation appropriée, facilitera le retour à un IMC idéal. En espérant que toutes ces informations vous seront utiles, je souhaite du courage à toutes celles qui vivent cette incroyable aventure.

 

Vanina POFAGI/ Nutritionniste

Tags : enfantgrossessesurpoids
By Redaction

The author By Redaction

Leave a Response