People

Entre Vous et Moi Pascal Irénée KOUKPAKI

Qu’est-ce qui vous caractérise ?

Je suis un homme de devoir et de responsabilité.

Un bon citoyen pour vous, c’est qui ? 

C’est quelqu’un qui observe scrupuleusement la devise nationale : Fraternité,  Justice,  Travail,  incarne  les valeurs modernes et traditionnelles,  et accepte de gagner son pain à la sueur de son front.  C’est un homme ou une femme qui place les intérêts de son pays au-dessus de ses intérêts personnels.  C’est un homme de  devoir.

Le Président Mathieu Kérékou vient de nous quitter quel est selon vous l’héritage le plus probant qu’il laisse au pays ?

Il nous a laissé un BÉNIN uni  et démocratique.  Il nous  reste à  le consolider et aller plus loin.

Tout cela ne vous paraît-il-il pas peu consistant, voire illusoire lorsque l’on voit notre parcours ces dernières années ?

Dérisoire,  non.  Fragile,  sûrement. Nous  devrons apprendre à  construire  sur du roc et non sur  du sable mouvant.

Quel est votre plus grand challenge réussi en tant qu’homme?

Le fait d’être  né (sourire).

C’est une rude compétition pour  naître et vivre sa vie sur  terre.  Comme  votre magazine  est consacré  à  la santé,  vous  le savez mieux que  moi.

Exercez-vous la prévention santé?

Sans aucun doute.  Elle facilite  l’équilibre mental et moral ainsi que la forme physique.  Ce qui  valorise la ressource humaine.

L’africain, le béninois en particulier n’a pas coutume de la prévention; faire son bilan de santé, manger sain, quelles appréciations faites-vous de cet état de chose et quels sont vos conseils?

Cela est indispensable.  Le projet éducatif global doit comprendre une partie consacrée à la question de la santé à la maison,  à l’école et au travail. 

Quels rapports entretenez-vous avec votre pharmacien ou médecin?

Ils sont mes conseillers.  Je  rends grâce à  Dieu : je ne les consulte pas souvent.

Que pensez-vous du système sanitaire béninois?

Il est l’image  de tous les autres  systèmes du pays.  Il va mal.  Les infrastructures  doivent être mises aux normes,  et les ressources  humaines ont besoin  d’être  renforcées du point de vue  capacité  et formation spécialisée.

  Quand il est conscient,  le bon  citoyen devient le bon médecin.

Quels sont vos projets ? 

Un seul actuellement. Servir mon pays et le peuple béninois.

Un mot à l’endroit des lecteurs du magazine de prévention health Mag ?

Je suis  impressionné  pour  la qualité  du travail  qu’abat votre jeune équipe. Vous  êtes déjà  une illustration de ce que  doit  être le Bénin : « Apprenant,  entreprenant,  et innovant  ».

Courage  et succès !!!

 

Interview réalisée par Elena Miro K

Tags : people
HEALTH MAG

The author HEALTH MAG

Leave a Response