Santé

CENTRE AFRIQUE: le deuxième pire taux de mortalité néonatale au monde, selon un rapport de l’Unicef.

En Centrafrique, un enfant sur 24 meurt durant le  premier mois de vie, le deuxième pire taux de mortalité néonatale au monde, selon un rapport de l’Unicef.

Les chiffres alarmants du taux de mortalité infantile (décès dans les 5 premières années de vie) sont dus aux problèmes logistiques, au manque cruel de médecins et spécialistes. Selon l’Unicef, plus de la moitié des infrastructures de santé du pays sont gérées par des personnes non qualifiées ou des volontaires. Le docteur N-Eloi Mboufoungou en est conscient: il est le seul médecin

généraliste de la sous-préfecture de Boali, qui compte un peu plus de 33000 habitants.

La République centrafricaine et ses 4,5 millions d’habitants ne compte que 5 pédiatres qui travaillent tous au service pédiatrique du complexe, 7 gynécologues obstétriciens qui résident tous à Bangui et environ 300 sages-femmes.

Et même dans la capitale, les conditions restent difficiles: ‘’les grands prématurés, nous avons très peu de moyens pour eux, sinon aucun’’ confie un médecin avant d’ajouter ‘’ce peu de moyen, ça pèse énormément dans la mortalité’’.

 

Audrey GANDE

Journaliste spécialisée en santé.
Tags : centre-afriquemondemortaliténéonatale
By Redaction

The author By Redaction

Leave a Response